La Nouvelle Tribune

Attribution du titre de meilleur joueur mondial

Espace membre

L'album souvenir du gala

A quelques jours du Gala au Palais des Congrès de Zurich, où ont rendez-vous les plus grands protagonistes d'une année 2009 intense sur le plan footballistique, FIFA.com vous propose de jeter un coup d'œil à l'album souvenir des éditions précédentes de ce prestigieux rendez-vous. Le premier trophée du Joueur Mondial de la FIFA a été remis en 1991 à Lothar Matthäus, capitaine de l'équipe d'Allemagne championne du monde en Italie en 1990. Depuis, 18 éditions du Gala ont eu lieu et les prix se sont diversifiés. En 2001, la première Joueuse Mondiale de la FIFA a été primée en la personne de l'Américaine Mia Hamm. Ensuite, c'est le Prix du Président qui a vu le jour, pour récompenser une carrière ou une attitude exemplaire. Le premier récipiendaire en a été le Trinidadien Marvin Lee.En août 1993, le Classement mondial FIFA/Coca-Cola est lancé. Rapidement, il devient une référence incontournable pour connaître l'évolution des sélections nationales et donne lieu à deux distinctions supplémentaires, venant récompenser la "Meilleure équipe de l'année" et la "Meilleure progression de l'année".Le prix de la FIFA le plus ancien est celui du Fair Play, antérieur au Gala du Joueur Mondial et qui symbolise l'importance accordée à la sportivité par l'instance suprême du football international. En 1987, la première édition du prix va aux Écossais de Dundee United FC. D'autres acteurs ayant eu un comportement exemplaire par leur fair-play ont été récompensés depuis : clubs, sélections, fédérations, footballeurs et supporters.Notre Gala a même subi l'influence de la révolution des nouvelles technologies ! Outre les footballeurs et footballeuses en chair et en os, depuis 2004, un trophée récompense annuellement le Joueur Mondial Interactif de la FIFA. Quant au dernier-né des oscars de la FIFA, le Prix du Développement de la FIFA, il a été remis pour la première fois l'an passé.
Le palmarès

A ce jour, les 18 éditions du Gala ont produit 13 lauréats, quelques joueurs ayant été récompensés à plusieurs reprises. C'est le cas de Zinedine Zidane (1998, 2000 et 2003) et de Ronaldo (1996, 1997 et 2002). Le Brésil est le pays le mieux représenté en la matière, avec cinq Joueurs Mondiaux de la FIFA : outre o Fenômeno, Ronaldinho (2004 et 2005), Romario (1994), Rivaldo (1999) et Kaká (2007) ont été primés.Au pays de la samba, les footballeuses ne sont pas en reste ; ou plutôt "la" footballeuse, car les trois récompenses brésiliennes dans la catégorie féminine sont le fait de Marta, élue trois fois de suite Joueuse Mondiale depuis 2006. La petite merveille auriverde a succédé à l'Allemande Birgit Prinz, primée trois fois d'affilée également, après les deux trophées initiaux remportés par l'Américaine Hamm. Prinz et Marta font toutes deux partie des nominées pour le Gala 2009. A quel scénario assistera-t-on à Zurich le 21 décembre : larmes de joie de la Brésilienne, attitude contenue de l'Allemande, ou réaction inconnue d'une troisième concurrente ?

A la razzia brésilienne, on peut associer les deux primés portugais, Cristiano Ronaldo en 2008 et Luis Figo en 2001. Le seul autre pays ayant plus d'un lauréat est l'Italie avec Fabio Cannavaro en 2006 et Roberto Baggio en 1993. Pour être exhaustif, les autres Joueurs Mondiaux de la FIFA sont Marco Van Basten (Pays-Bas, 1992) et George Weah (Liberia, 1995), seul vainqueur du prix non originaire d'Amérique du Sud (8 joueurs primés) ou d'Europe (9). Le Libérien a même eu l'honneur de recevoir le prix du Fair Play l'année suivante. Nominé lors des deux dernières éditions du Gala, l'Argentin Lionel Messi réussira-t-il en 2009 à mettre fin à la suprématie canarinha en Amérique du Sud ?

{mosgoogle}A noter que depuis l'année dernière, le Gala compte cinq nominés chez les hommes et cinq chez les femmes, pour une seule récompense à remettre dans chaque catégorie. En d'autres termes, les trophées d'argent et de bronze ont été supprimés.L'une des nouveautés du Gala du Joueur Mondial de la FIFA 2009 est qu'il ne se tiendra pas dans le magnifique Opéra de Zurich comme les années précédentes, mais dans le Palais des Congrès de la même ville. La raison ? Tout simplement le besoin de place pour accueillir un nombre toujours croissant d'invités et de collaborateurs.Dans les jours qui viennent, restez connectés sur FIFA.com pour en savoir encore plus sur les surprises que nous réserve la somptueuse fête de fin d'année de la grande famille du football mondial..
 Fifa.com