La Nouvelle Tribune

Soupçonné d'entretenir des relations particulières avec Kofi Yamgnane

Espace membre

Le diplomate Français Eric BOSC expulsé du Togo

Eric Bosc, le deuxième conseiller de l’Ambassade de France au Togo est sommé de partir dans les jours à venir. La décision lui a été notifiée, le 4 décembre dernier, par une lettre écrite à l’ambassadeur de France et signée du ministre des affaires étrangères Kofi Esaw. Il est reproché à Eric Bosc d’entretenir des relations particulières avec Kofi Yamgnane, le président de Sursaut-Togo, candidat à l’élection présidentielle.

En effet, Breton de naissance et culture, Eric Bosc était plus ou moins familier avec Kofi Yamgnane, ancien maire de Saint-Coulitz et donc breton d’adoption. Dans le microcosme de l’opposition, on est quand même un peu surpris par la réaction du pouvoir. Car ce diplomate de petit gabarit, dont la tête n’arrive plus à supporter les cheveux, est plutôt réputé pour sa sympathie et sa bonhomie. Ayant de l’entregent et le contact facile, c’est le diplomate français qui entretient le plus de relations avec les organismes et associations togolaises, notamment celles à caractère socio-culturel, les approchant pour éclairer leur lanterne sur les lignes budgétaires de l’ambassade de France et le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC).

{mosgoogle}L’arrêté d’expulsion témoigne de la peur que suscite Kofi Yamgnane chez les hommes du clan. Tous pensent à tort ou raison que l’ancien ministre de Mitterrand, a le soutien tacite de Paris, dans la course à la présidentielle. Actuellement en tournée de sensibilisation dans la Région des Plateaux, Kofi Yamgnane est au Togo depuis deux semaines après un séjour au cours duquel il a eu de « sérieux entretiens avec les milieux politiques français et européens ».
(www.mo5-togo.com en partenariat avec icilome.com)