La Nouvelle Tribune

Coupe du monde 2010/Tirage au sort

Espace membre

Pas facile pour les équipes africaines

Ce sera difficile pour les équipes africaines qualifiées en Coupe du monde 2010 de passer le 1er Tour après le tirage au sort effectué au Cap, en Afrique du Sud. Comme en 2006, la Côte d’Ivoire se retrouve dans le « groupe de la mort ». Ses adversaires seront le Brésil, le Portugal et la Corée du Nord (poule G). Le Cameroun aura aussi fort à faire avec les Pays-Bas, le Japon et le Danemark (poule E).
L’équipe de Côte d’Ivoire est maudite. Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe du monde 2010 effectué ce 4 décembre, au Cap, en Afrique du Sud, a placé les Eléphants dans la poule G avec le Brésil, le Portugal et la Corée du Nord. En 2006, les Ivoiriens avaient dû composer avec un autre « groupe de la mort » comprenant l’Argentine, la Serbie-Monténégro et les Pays-Bas.

Cette fois, ce sont les Camerounais qui en découdront avec les Néerlandais. Les Lions indomptables sont dans le groupe E avec les « Oranjes », le Japon et le Danemark. Pour un retour sur la scène mondiale, il y a plus facile.
Les Camerounais et les Ivoiriens y croient

Les bandes à Samuel Eto’o et Didier Drogba ont toutefois des arguments à faire valoir. Les Camerounais sont portés par une réelle dynamique depuis l’arrivée du Paul Le Guen à leur tête. Et le sélectionneur français n'a pas peur : « Clairement, les Pays-Bas seront les favoris, compte tenu de leur parcours en éliminatoires. Ensuite, il y a une place à prendre. On sera à la lutte certainement avec le Japon et le Danemark. Cela va être intéressant. »

Quant aux Ivoiriens, ils ont retenu les leçons de leur délicate campagne en 2006. Il faudra être vigilant selon leur coach, Vahid Halilhodzic : « Je ne connais pas la Corée du Nord, mais le Brésil et le Portugal oui. C'est un tirage plus difficile. Ils seront favoris. Il faudra vraiment bien se préparer pour espérer créer une surprise. »

Le Nigeria et ses vieilles connaissances

L’équipe d’Algérie aussi va devoir créer la sensation dans le groupe C. Ses adversaires n’effraient pas Karim Ziani même s’il reconnait leur valeur : « Nous allons affronter l'Angleterre, une équipe très solide qui revient bien, et l'équipe des Etats-Unis qui a été battue in extremis en finale de la Coupe des confédérations par le Brésil. En quelque sorte, nous constituons avec la Slovénie les petits poucets. »

Le tirage s’est révélé plus clément, en revanche, pour le Nigeria. Les Super Eagles affronteront l’Argentine, la Corée du Sud et la Grèce. Des adversaires connus. En 2002, les Nigérians étaient déjà dans le même groupe que les Argentins tandis qu’en 1994, la bande à Daniel Amokachi avait perdu face à l’Albiceleste mais elle avait battu les Grecs.

Les Black Stars ont de l’espoir

L’Afrique du Sud retrouve également une vieille connaissance avec l’équipe de France. Les Bafana bafana avaient joué le premier match de leur histoire en Coupe du monde face aux Bleus, à Marseille, en 1998. Douze ans plus tard, ils seront chez eux face aux Français, aux Uruguayens et aux Mexicains avec un impératif : sortir de la poule A et passer le 1er Tour.

{mosgoogle}Ce sera l’objectif minimum du Ghana dans le groupe D. Les Ghanéens ont l’expérience du Mondial 2006 et des qualités pour gêner les futurs rivaux : l’Allemagne, l’Australie et la Serbie. L’attaquant Asamoah Gyan y croit en tout cas : « Le fait de jouer en Afrique est une bonne chose pour nous. L'atmosphère sera bonne. Toutes les équipes africaines seront supportées. On veut montrer que le football africain a encore fait des progrès et que ce ne sera pas simple de nous battre. » Les joueurs des cinq autres nations ne disent pas autre chose.
 Source : RFI