La Nouvelle Tribune

Guinée:

Espace membre

Il s'exprimait alors que trois enquêteurs nommés par les Nations unies sont arrivés mercredi à Conakry pour enquêter sur le massacre, selon l'Onu, de 150 opposants dans un stade à Conakry le 28 septembre, ainsi que le viol de plusieurs participantes à la manifestation organisée par les Forces vives (opposition, syndicats, société civile) pour demander la non-candidature du chef de la junte à la future présidentielle, le capitaine Moussa Dadis Camara.
(afp)