La Nouvelle Tribune

immigration africaine

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter
Dans le fond d'une galerie du centre de Buenos Aires, sorte de caverne d'Ali Baba, s'est ouvert le stand "Africa Mia". Boua et Bodi sont des neveux d'Abdul. Ils vendent des statuettes, des bijoux, des tissus africains. Ils sont eux aussi méfiants quand on les interroge.

Tous les dimanches, une grande partie de la communauté sénégalaise se retrouve pour manger des plats du pays. Les Argentins, traditionnels mangeurs de viande grillée, s'ouvrent aux saveurs exotiques. Après la cuisine chinoise, vietnamienne, indienne, apparaissent dans les magazines des recettes de plats africains.

Christine Legrand

source: le monde