La Nouvelle Tribune

L'étau se resserre autour de Dadis

A lire

Vers la guerre en Gambie : les troupes sénégalaises aux portes de Banjul

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

Espace membre

Le risqueLe plus gros risque est celui de la guerre civile. Mais laisser le capitaine président à son poste serait aussi une erreur stratégique. Celui-ci serait bien évidemment tenté de faire comme ses prédécesseurs , se maintenir au pouvoir éternellement, du moins jusqu’à sa mort…
La réaction de  la communauté africaine et internationale devrait donc être bien murie, pour éviter à ce pays, le même sort que certains pays du continent.
C’est cela même l’urgence.

Michael C.