La Nouvelle Tribune

Jeux de la francophonie/Beyrouth 2009

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter
Nombreux était ceux qui ont préfèré sans nul doute vaquer à leurs occupations professionnelles, en particulier commerciales qui constituent l’activité majeure des Libanais. Même la création des supporters circonstanciels pour les différents pays engagés n’a pas porté ses fruits. Visiblement peu de libanais se sont vraiment intéressés aux jeux. Quant aux autres communautés qui participent à ces jeux, elles ne vont au stade que si leur équipe joue. Conséquences aux VIèmes Jeux de la francophonie  les sièges des sites des manifestations auront beau réclamé des occupants mais hélas les libanais avaient leur raison que les Jeux de la francophonie ignorent.

Cell/ Com Mjsl