La Nouvelle Tribune

Obama au Ghana

se connecter
se connecter
De plus, Obama arrive du G8 où, à sa demande, le Fonds de lutte contre la faim dans le monde, principalement destiné à l'Afrique, est passé de 15 à 20 milliards de dollars sur trois ans.

Tout ceci ne suffit évidemment pas à changer l'équation de l'Afrique du jour au lendemain, ni même, d'ailleurs, la politique américaine sur le continent. Mais c'est assurément un message positif, envoyé par un homme qui, vu d'Afrique, est à la fois légitime et écouté.

Photo : des partisans d'Obama attendent le président américain, vendredi soir à Accra au Ghana (Luc Gnago/Reuters)

Par Pierre Haski

 

en partenariat avec