La Nouvelle Tribune

Madagascar

Espace membre

Ravalomanana aurait démissionné
Selon des diplomates en poste à Antananarivo, le président malgache aurait transféré ses pouvoirs à un directoire militaire. L'opposant Rajoelina est lui entré dans les bureaux de la présidence dans la capitale.

Cette fois c’est la fin pour Marc Ravalomanana. Selon des diplomates en poste à Antananarivo, le président malgache a démissionné ce mardi et transféré ses pouvoirs à «un directoire militaire». Peu avant, l’opposant Andry Rajoelina était entré dans les bureaux de la présidence au centre d’Antananarivo, suivi de milliers de partisans et salué par les militaires qui ont pris le bâtiment lundi soir.

Venu avec ses partisans de la place du 13-Mai où il avait, lors d’un rassemblement, «remercié» l’armée d’avoir pris les bureaux de la présidence, le chef de l’opposition malgache est entré dans l’enceinte du bâtiment gardé par des militaires qui ont levé leurs fusils en guise de signe de victoire.

L’armée malgache a pris d’assaut lundi soir les bureaux de la présidence dans le centre de la capitale pour précipiter le départ du président Marc Ravalomanana, qui était retranché dans son palais présidentiel de la banlieue d’Antananarivo.
{mosgoogle}
Ce mardi matin, le porte-parole de la présidence malgache avait déclaré que Ravalomanana était toujours «à Iavoloha (la résidence présidentielle, ndlr). Il est triste par rapport à ce qui se passe». D’après lui, Ravalomanana estimait que «ce qui se passe est disproportionné par rapport au problème […] et que ce problème pourrait être résolu s’il y avait une volonté des deux côtés». Une tentative de conciliation un peu trop tardive.

(Source AFP)