La Nouvelle Tribune

Syrie : Poutine accuse la Turquie de complicité avec les terroristes de l'EI

Espace membre

La tension est montée d'un cran ce mardi après qu'un avion russe a été abattu à la frontière syrienne par un chasseur turc. Ankara affirme que l'avion avait franchi l'espace aérien de son pays, mais pour Poutine il n'en est rien. Enervé par cet incident qu'il qualifie de coup de poignard dans le dos, le président russe très actif en Syrie contre les rebelles et l'organisation de l'Etat islamique, a affirmé que son pays ne tolérerait aucun acte de ce genre.

Il a prévenu que cet acte de guerre aura de sérieuses conséquences sur les relations entre la Turquie et la Russie. «Notre avion, nos pilotes, ne menaçaient nullement la Turquie. (...) La perte d'aujourd'hui est un coup de poignard dans le dos qui nous a été porté par les complices des terroristes (...) Bien sûr, nous allons analyser tout ce qui s'est passé. Et les événements tragiques d'aujourd'hui vont avoir des conséquences sérieuses sur les relations russo-turques» a déclaré Vladimir Poutine. En traitant la Turquie de complice des terroristes, Poutine pointe du doigt le comportement ambigu de la Turquie déjà accusée dans certains milieux de soutenir implicitement les terroristes en bombardant les kurdes pourtant à la pointe de la lutte contre l'EI.