La Nouvelle Tribune

Attentats de Paris : 2 morts, 7 interpellations dans un assaut contre des forcenés

Espace membre

La chasse aux djihadistes se poursuit en France, cinq jours après les attentats de Paris. Un grand assaut policier qui a commencé aux environs de 04 h du matin ce mercredi 18 novembre 2015 a pris fin tout à l’heure, à Saint Denis. Plus de 100 agents des forces de sécurités ont pris d’assaut un appartement situé au troisième étage d’un immeuble où devrait être, Abdelhamid Abaoud, le cerveau des attaques terroristes de la nuit du vendredi 13 novembre dernier et des complices.

L’opération de grande envergure s’est soldée par 02 morts et 07 interpellés. Au début des opérations, une femme Kamikaze neutralisée par les policiers, a pu exploser sa ceinture d’explosifs. Bernard Cazeneuve, le ministre de l’intérieur s’est félicité de la « réussite de l’opération ». Dans le rang des forces de sécurité, au moins trois policiers ont été blessés. On note également un blessé parmi les voisins habitant dans le même immeuble. L’opération a été conjointement menée par des éléments de la police judiciaire, de la Bri et du Raid.

« Ils ont voulu abattre notre liberté »

« Ce qu’il ont voulu abattre, c’est notre liberté… » a déclaré ce mercredi en référence aux djihadistes du 13 novembre, Anne Hidalgo, la maire de Paris. Elle s’est exprimée à la conférence des maires de France à laquelle a pris part le président François Hollande et une forte délégation ministérielle conduite dont le premier ministre Manuel Valse. Malgré la barbarie, la maire de la ville lumière indique qu’il n’y a pas de place à la peur, encore moins à la haine dans les cœurs des Parisiens et des Français en général. « C’est ensemble que nous disons, nous n’avons pas peurs » a-t-elle déclaré, invitant ses concitoyens à « s’abstenir de parole qui blesse, qui divise ». Au moins 129 personnes ont trouvé la mort dans ces attentats. Selon le conseil des ministres, toutes les victimes ont déjà été identifiées.