La Nouvelle Tribune

Casques bleus violeurs : l’Onu appelle la Rca et la Rdc à agir

Espace membre

Face aux accusations de viols qui éclaboussent les Casques Bleus, le Conseil de sécurité des Nations Unies veut un engagement des Etats concernés dans la conduite d’enquête pouvant permettre d’identifier les agents coupables. S’agissant, des Etats concernés, il y a la Centrafrique et la République démocratique du Congo.

Des soldats de l’Onu déployés dans ces deux pays sont accusés d’avoir commis des viols et des actes d’abus sexuels. De graves accusations qui ont déclenché la colère de l’Onu qui a manifesté son indignation et annoncé une enquête pour vérifier leur véracité et passer aux sanctions. En parallèle à l’enquête qu’elle a commanditée, l’Organisation des Nations Unies, a dans un communiqué sorti mardi, demandé aux Etats où ont eu lieu ces crimes, d’ouvrir aussi des enquêtes indépendantes. Sans état d’âme, l’Onu, souhaite que les casques bleus coupables soient traduits devant les tribunaux pour y être jugés afin de les soumettre à la rigueur de la loi. A propos des accusations de viols, il est à rappeler, le cas de 14 soldats français de l’opération Sangaris qui sont accusés d’avoir soumis des enfants à des abus sexuels en Centrafrique entre décembre 2013 et juin 2014. En Centrafrique, Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’Onu a relevé de ses fonctions, son chef de mission dans le pays. De l’autre côté au Congo Démocratique, la Monusco est depuis lundi, en Campagne choc contre les violences sexuelles.