La Nouvelle Tribune

Internet

Espace membre

Développement de la presse Internet en Afrique de l’Ouest
Sept journalistes rédacteurs venus de cinq (05) pays de l’Afrique de l’Ouest (dont le Bénin) sont formés depuis lundi dernier à Niamey, la capitale de la République du Niger en écriture web.

Initiée par le gouvernement français, cette formation en deux phases dont la deuxième phase est consacrée aux techniques rédactionnelles  et au contenu éditorial spécifiques à la presse en ligne, vise l’éclosion en Afrique de l’Ouest d’une classe pionnière de journalistes multimédias. « Gardez à l’esprit, disait Cloé Leprince, journaliste à www.rue89.com, détachée à Niamey pour la formation, que vous constituerez à l’issu du stage des formateurs… ». Le journaliste de www.rue89.com, un journal parisien en ligne né le 06 mai 2007 s’adressait ainsi aux sept (07) stagiaires venus du Togo (www.forumdelasemaine.com et www.libertetg.com), du Burkina-Faso (www.lobservateur.bf), du Sénégal (www.apanews.com), du Bénin (www.lanouvelletribune.info) et du Niger (www.medianiger.org et www.lesahel.org).
{mosgoogle}
Ce groupe de stagiaires, le même que celui qui, en juin dernier a suivi la première phase de ce cycle de formation initié par le ministère français de la Coopération, procède depuis lundi à une appropriation des pratiques, gestes, réflexes, astuces et autres recettes auxquels certains grands groupes de presse en ligne d’Europe et du monde ont réussi leur développement. Il s’agit entre autres, des techniques de collecte et de production de l’information à partir des contributions des lecteurs et visiteurs des sites, de la production périodique de synthèse des contributions et commentaires que laissent les lecteurs sur les sites (revue de commentaires), de l’intégration de la communauté virtuelle des internautes à l’équipe de production de l’information mais surtout de la production de l’information à partir des recherches web par lesquelles l’énorme distance entre le lieu de l’événement et celui de son relai peut être réduite au néant…Ce stage se poursuit jusqu’au 05 décembre 2008, soixante douze (72) environ avant la fête de la Tabaski ici à Niamey.

Ludovic Guédénon (envoyé spécial)