La Nouvelle Tribune

Foire internationale du livre de Ouagadougou

Espace membre

Aimé Césaire honoré
L’édition 2008 en hommage à Aimé Césaire

La huitième édition de la foire internationale du livre de Ouagadougou se tient sur le site du salon international de l’artisanat de Ouagadougou (siao) depuis le 18 novembre.

Au menu, des expositions, des ventes de livres, des conférences, des ateliers et des tables rondes sur le livre et la littérature africaine. Cette édition est axée sur le thème « la rémanence de l’Afrique dans la littérature antillaise et caribéenne ». Puisque la foire internationale du livre de Ouagadougou (Filo) a pour objectif de promouvoir la littérature et le livre africain. C’est à un écrivain martiniquais que cette édition a choisi de rendre hommage. Il s’agit du grand poète Aimé Césaire décédé le 17 avril dernier. C’est lui qui, avec ses paires Léon Gontran Damas et Léopold Sedar Senghor, a donné naissance au courant de la négritude dans les années 50. Il fut le premier à employer ce concept qui défend tant la reconnaissance de la peau noire. Leur objectif était d’exposer à la face du monde les valeurs de la civilisation noire que bafouait l’occident. C’est à cette lutte que s’est attelé Aimé Césaire à travers ses textes poétiques dont « Cahier d’un retour au pays natal », « Soleil cou coupé », « Corps perdu ». Il est aussi auteur d’essais, de discours et de pièces théâtrales. La richesse de ses écrits justifie l’attention accordée à sa littérature par les initiateurs de la foire internationale du livre, qui lui rendent hommage sept mois après sa disparution. Ce festival du livre de Ouagadougou demeure un espace de diffusion pour les éditeurs et les libraires nationaux et internationaux. Un lieu de rencontre entre les passionnés de la littérature africaine et du monde. La foire prendra fin le 24 de ce mois.

Nicoleta Akpiti

{mosgoogle}