La Nouvelle Tribune

Echauffourées en Rdc : des policiers engagés pour éviter le scénario burkinabè

Espace membre

Kinshasa n’est pas Ouagadougou. Et le pouvoir de Joseph Kabila est bien déterminé à le faire comprendre aux Congolais. Les Congolais qui avaient pour dessein de rééditer le scénario burkinabè à Kinshasa n’ont pas réussi. Aux premières heures de la matinée de ce lundi où les députés doivent examiner au parlement, la très controversée loi électorale dans le pays, les forces de l’ordre ont été déployées pour sécuriser le parlement à Kinshasa. 

Leur mission, disperser tout rassemblement. Un ordre de mission que les policiers congolais ont suivi à la lettre ce matin en usant de la violence pour disperser systématiquement les groupes de personnes qui s’amassaient pour manifester. Dans leurs manœuvres de dispersion des rassemblements, les forces de l’ordre ont fait usage de leurs armes à feu en tirant à balle réelle sur une foule de milliers d’étudiants manifestants contre le président Joseph Kabila. Au moins un blessé. La situation qui reste encore très tendue pourrait s’empirer. Le gouvernement de Kinshasa qui s’attendait apparemment à une telle réaction populaire avait interdit les manifestations. Et sur le terrain, selon des témoins, un patron de la police à sommer les manifestants de rentrer chez eux au risque de se voir tirer dessus par ses hommes.