La Nouvelle Tribune

Cameroun : arrestation de 13 dignitaires soupçonnés de soutenir Boko Haram

Espace membre

Au Cameroun 13 chefs traditionnels accusés de complicité avec la secte islamiste Boko Haram croupissent en prison selon des sources locales. L’arrestation de ces dignitaires originaires de Mayo Tsanaga, un département de l’extrême nord du Cameroun indiquent les mêmes sources, a été ordonnée par le préfet, après des rumeurs sur leurs implications dans l’assaut de Boko Haram contre  la caserne d’Achiachia.

Avec les attaques tous Azimuts de la secte islamiste dans le nord du Cameroun de nombreuses personnalités de la région ont été mises en prison.Le maire de Fotokol Mahamat Moussa et un fils du député Abba Malla ont été également interpellés dans cette chasse aux complices de Boko Haram.

On dénombre à ce jour, des dizaines de personnalités mises aux arrêts depuis le renforcement de la lutte anti Boko Haram ordonné par les autorités camerounaises. Un acharnement destiné à dissuader de potentiels soutiens à la secte Boko Haram qui ne cesse de provoquer des drames au sein des familles.