La Nouvelle Tribune

Hama Amadou : « ils s’acharnent sur mon épouse »

Espace membre

En France après avoir fui son pays où il est poursuivi dans l’affaire dite de trafic de bébés, le président déchu du parlement nigérien Hama Amadou est revenu sur Rfi  sur les traitements infligés à son épouse gardée dans les mailles de la justice nigérienne bien que sortie après cinq mois de prison. 

« Ils s’acharnent sur mon épouse » s’est alarmé Hama Amadou selon qui le ministre de l’Intérieur rêve de le menotter et de pouvoir le promener dans tout Niamey à travers « un véhicule 4x4 ouvert ». Son épouse Hadiza Hama est accusée de « supposition d’enfant » au même titre que son mari et des personnalités du pays. Ce week-end elle a été encore interpellée par les policiers quand elle quittait Niamey pour Tahoua dans la province. Ce qui lui a valu une nouvelle charge de « rébellion ».

Rien de tout ça ne surprend son époux, Hama Amadou  qui estime que c’est « la manifestation évidente de l’acharnement » dont il est « l’objet ». « On fait peser sur mon épouse, les tourments qu’on aurait pu me faire subir si j’étais moi-même au Niger » a-t-il ajouté assurant que l’accusation de  supposition d’enfant  «  n’est pas fondée ».