La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : Soro nostalgique de son passé de chef de guerre

Espace membre

En visite à Bouaké samedi, Guillaume Soro le chef du parlement ivoirien est revenu sur son passé d’ex-chef de guerre. Face aux populations de cette ville du centre de la Côte d’Ivoire, à 379 Km de la capitale, l’ex chef rebelle a déclaré que c’est à Bouaké qu’il s’est installé et a demeuré pendant 08 années, de 2002 à 2010 pour combattre le régime de Laurent Gbagbo. 

« Je ne peux pas oublier Bouaké, je ne peux pas abandonner Bouaké » a-t-il martelé après avoir rappelé qu’il a encouru beaucoup de « risques ». Selon la stratégie militaire, explique le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, les chefs militaires lui avaient demandé de s’installer à Korhogo étant donné que le leader qu’il était ne devrait pas être sur le champ de bataille mais plutôt « en base arrière».

Les forces nouvelles qu’il avait dirigées à l’époque assure-t-il, se sont battues pour instaurer « une vraie démocratie et offrir plus de liberté aux populations ». L’ex-chef rebelle, actuel deuxième personnalité du pays des éléphants d’Afrique est revenu sur ces moments difficiles à l’orée de la fin du premier mandat du régime d’Alassane Ouattara qu’ils ont installé après d’intenses luttes armées soutenues par les puissances étrangères.