La Nouvelle Tribune

Togo : Faure irrite l’opposition avec une nouvelle trouvaille

Espace membre

En début de cette année 2015, l’opposition politique togolaise est en colère contre le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Tout est parti du message du président togolais à l’adresse de la population à la veille du nouvel an. Il a annoncé la création d’une « commission de réflexion sur les réformes politiques ». 

Une nouvelle trouvaille de Faure Gnassingbé qui n’est pas du goût des opposants à son régime. Ils accusent le président togolais de vouloir dribbler la population en contournant les engagements qu’ils avaient pris depuis 2006. Faure Gnassingbé, a rappelé Brigitte Adjamagbo, porte-parole du collectif Combat pour l’alternance en 2015 (Cap2015), a pris en 2006, des engagements de faire des réformes qu’il n’a pas honorés.

En proposant la création d’une commission, Faure Gnassingbé, à l’en croire « rame à contre courant de la volonté du peuple ». L’annonce du président togolais survient à trois mois de la prochaine présidentielle prévue pour mars 2015. Et c’est ce qui dérange l’opposition togolaise prise au dépourvu par le chef de l’Etat par sa nouvelle trouvaille qualifiée de « subterfuge » pour échapper aux réformes constitutionnelles et institutionnelles qu’elle réclame. Pour le leader de l’opposition Jean-Pierre Fabre, Faure Gnassingbé est tenu de procéder aux dites réformes avant la présidentielle.

Entre autre, l’opposition réclame la réforme sur la limitation du nombre de mandat présidentielle. Mais une première tentative de vote d’une loi verrouillant le nombre de mandat s’était heurtée au refus des députés de la mouvance très majoritaire au parlement togolais. Tout en promettant faire passer cette réforme, le président togolais qui a actuellement la constitution en sa faveur, s’est montré ferme sur le respect scrupuleux de la loi fondamentale de son pays. Il a d’ailleurs mis en garde tous ceux qui tenteront de perturber la paix et la stabilité.