La Nouvelle Tribune

Trouble au Gabon : trois morts à Libreville, l’opposition dans les rues ce dimanche

Espace membre

Le Gabon vit-il sa révolution anti-Bongo? La marche samedi contre le régime d’Ali Bongo s’est soldée par la mort de trois manifestants et ce dimanche l’opposition a appelé à une autre marche.

Au nombre des trois manifestants tués, figure une étudiante selon le parquet de Libreville. Seule la mort de celle-ci a été confirmée même si l’opposition insiste sur le chiffre de trois décès.

Cette marche contre laquelle le pouvoir avait déjà mis en garde le front de l’opposition pour l’alternance a été réprimée par un détachement de policiers et de gendarmes. La répression a aussi fait de nombreux blessés.

A propos de l’étudiante tuée, selon les explications émanant de sources médicales, elle aurait reçu un objet tranchant à la gorge, contrairement à des allégations faisant état d’un décès par balle.

Malgré le décès enregistré, l’opposition avait appelé samedi soir, les manifestants à redescendre dans les rues de la capitale gabonaise, sans céder  à une quelconque intimidation.

Ces manifestations qui mettent Libreville en ébullition se sont exacerbées avec la parution du livre de Pierre Péan qui affirme que le président Gabonais Ali Bongo  Ondimba ne serait pas le fils biologique de l’ex chef d’Etat Omar Bongo, mais plutôt d’origine biafraise.