La Nouvelle Tribune

Usa : deux policiers tués par balles dans leur voiture à New York

Espace membre

La ville de New York au Etats-Unis s’est reveillée en émoi ce dimanche. Alors que le calme semble de retour dans la ville après les tensions consécutives aux morts de Noirs tués par des policiers blancs, un autre incident vient de se produire.

Un homme a en effet abattu de sang froid deux policiers dans leur véhicule à Brooklyn. Le tueur, Ismaaiyl Brinsley, un homme de 28 ans, a tiré à bout portant à plusieurs reprises à travers la fenêtre du passager sur les policiers assis dans leur voiture de patrouille. Ces derniers-Wenjian Liu, marié depuis deux mois et Rafael Ramos-, selon  les responsables de la Police New-yorkaise, n'ont pas eu le temps de réagir et ont été atteints à la tête. L'attaque, faut-il le préciser, a eu lieu ce samedi à Brooklyn, dans le quartier de Bedford Stuyvesant à 14h50 locales (20h50 à Paris). Le meurtrier qui auparavant avait publié sur les réseaux des commentaires hostiles à la Police s’est suicidé après son forfait alors qu’il était poursuivi par d’autres policiers.

La Maison blanche condamne

Au lendemain de cet incident qui intervient dans un contexte tendu, la Maison blanche n’est pas restée sans réagir. Le Président américain, Barack Obama, a fermément condamné l’assassinat des deux policiers. «Je condamne inconditionnellement le meurtre aujourd'hui de deux policiers à New York. Deux hommes courageux ne rentreront pas chez eux ce soir retrouver leurs proches, et pour cela il n'y a aucune justification», a déclaré dans un communiqué rendu public ce dimanche Barack Obama avant de demander à ses concitoyens « de rejeter la violence et les mots qui blessent et de préférer les mots qui guérissent».

Avant le président Obama, le maire de la ville de New-York avait également condamné le meurtre des deux policiers en cette veille de la fête de Noël.