La Nouvelle Tribune

Lutte contre le terrorisme en Afrique : ce que propose Le Drian

Espace membre

A l’occasion du premier forum international sur la paix, la sécurité en Afrique qui s’est ouvert ce lundi à Dakar, Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la défense a fait une proposition pour permettre au continent africain de faire face à ses défis sécuritaires.  

Il appelle à une riposte commune des pays africains face à la menace terroriste et jihadiste qui met à l’épreuve la stabilité du continent. La coopération doit être «la règle et non l’exception» a-t-il indiqué, prévenant de ce fait contre l’illusion d’une tentative herculéenne.

L’engagement à relever les défis sécuritaires qui s’imposent aux Etats africains, a aussi dit le ministre de la défense de l’Etat français, n’est pas à confondre à un slogan ou à une posture.

Si la menace jihadiste et terroriste se fait plus inquiétante, c’est à en croire Le Drian, du fait de l’«absence de frontières» et ou de leur «porosité».  

Chassés du nord Mali par l’intervention militaire française, ces groupes terroristes ont occupé le sud de la Lybie de même que Boko qui s’est emparé du nord du Nigéria avec une démultiplication des actes terroristes, des attentats et des enlèvements. Cette secte islamiste qui est à cheval entre le Nigéria et le Cameroun, est à l’analyse de Le Drian, une preuve que le défi sécuritaire est un défi régional et non national. A cet effet, il préconise une «réponse régionale concertée et coordonnée ».