La Nouvelle Tribune

Nigéria : Obasanjo poursuivi pour avoir critiqué Goodluck

Espace membre

Le torchon brûle entre l’ancien chef d’Etat du Nigéria Olusegun Obasanjo et l’actuel président Goodluck Jonathan. Pour avoir publié un livre autobiographique comportant des pages critiques sur le régime de Jonathan, l’ex président sera poursuivi par la justice nigériane. 

Ce livre qui a fait les choux gras de la presse locale était sous embargo judiciaire à cause d’une plainte du pouvoir contre son contenu extrêmement critique à l’égard du président qui a pourtant été le poulain d’Obasanjo au moment où il se présentait à l’élection présidentielle de 2010 après la mort du président Umaru Yar’Adua.

Obasanjo dans une comparaison enlevée, a laconiquement écris que Goodluck Jonathan ne ferait pas le poids face à un adversaire intrépide, pugnace et combatif comme Muhammadu  Buhari, un ancien membre de la junte militaire à la tête de laquelle Obasanjo  a été avant l’avènement de la Démocratie au Nigéria.

La juge de la haute cour, Valentine Ashi, ayant annoncé la poursuite devant la justice du président Obasanjo a indiqué qu’il avait violé les principes juridiques en procédant à la publication de son ouvrage visé par une plainte en examen. Pour la dame de fer de la justice nigériane M. Obasanjo doit être puni pour le contenu de son livre à moins qu’il donne des raisons pour le disculper.

Elle a ordonné que les livres soient retirés de la circulation et a donné 21 jours à la défense pour faire appel. Pour les avocats de l’ex-président il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Selon l’avocat Realwon Okpanach, ce livre en trois tomes était déjà publié en novembre, bien avant que le pouvoir ne porte plainte contre son contenu en décembre.

Il faut ajouter qu’un tel livre comportant des critiques d’un ancien président et soutien du président Jonathan arrive à un moment où la fièvre de la prochaine présidentielle de 2015 domine le pays.