La Nouvelle Tribune

Attentat de Kano : Goodluck Jonathan promet une traque sans merci contre les coupables

Espace membre

Après l’attentat de ce vendredi contre une mosquée à Kano, dans lequel au moins 120 personnes ont perdu la vie avec  plus de 270 blessés, le président nigérian Goodluck Jonathan qui s’exprimait à chaud, a promis que tout sera mis à contribution pour que les auteurs soient retrouvés.

Cette attaque qu’il qualifie de haineuse et de méprisable n’a pas encore été revendiquée mais pour les Etats-Unis il ne fait l’ombre d’aucun doute que ce soit les islamistes de la secte Boko Haram qui en portent le droit d’auteur.

C’est un acte qui vise à déstabiliser le pays, a fait savoir l’administration Obama. Un communiqué de la présidence nigériane a, à cet effet, ordonné l’ouverture d’une enquête sans limite qui doit, contre vents et marrées, aboutir à l’identification et l’arrestation des barbares qui ont cruellement abattu des fidèles en pleine adoration.

Les fidèles assistaient à leur traditionnelle prière du vendredi dans la mosquée d’où l’émir de la ville avait appelé il y a une semaine à une guerre ouverte contre Boko Haram, quand une bombe a explosé. Et au même moment, des hommes armés tiraient sur ceux qui cherchaient à se sauver.

Cet attentat l’un des plus meurtriers de ces derniers mois, étonne par sa cible. Les victimes se demandent si c’est vraiment la cause du même Allah que défendent les barbares qui ont perpétré cet attentat.