La Nouvelle Tribune

Gabon : Ali Bongo sommé de s’expliquer sur ses origines

Espace membre

La polémique déclenchée par Pierre Péan dans son livre « Nouvelles affaires africaines », continue de déchainer des passions au Gabon. Pendant que le gouvernement gabonais annonce une plainte contre Pierre Péan pour diffamation,  c’est l’opposition politique qui se lance à la trousse du président de la république du Gabon Ali « Bongo Ondimba ».  

Jeudi, des leaders de l’opposition accompagnés de plusieurs de leurs militants ont entrepris de déposer une plainte devant la justice contre le Président Ali Bongo afin de l’amener à s’expliquer sur ses origines mises en cause par le journaliste français qui dit qu’il est le rejeton de parents nigérians d’origine biafraise.

En tête de la délégation Zacharie Myboto,  a confié qu’ils ont déposé la plainte sous une haute surveillance sécuritaire. Tout ne s’est d’ailleurs pas passé dans le calme. Le face à face militants de l’opposition et forces de l’ordre a dégénéré. Les manifestants qui observaient une marche interdite, ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène par des policiers à qui ils ont envoyé des projectiles.

Cette plainte que les opposants ont déposée  n’est pas la première. En 2009, une requête de Luc Béngone Nsi, qui a saisi la cour constitutionnelle gabonaise sur les origines du candidat Ali « Bongo » n’avait pas prospéré. Ce serait donc une surprise si cette fois-ci la cour donne une suite favorable à la plainte des parties de l’opposition après le livre de Pierre Péan.

L’Opposition exige du président un test Adn  que le pouvoir  juge inadmissible.