La Nouvelle Tribune

France : Total en deuil, Areva sans tête

Espace membre

Un très mauvais début de semaine pour deux grandes multinationales françaises: Total et Areva. Le plus triste est le géant pétrolier. Total a perdu son Pdg, Christophe de Margerie, dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 octobre 2014. L’homme a perdu la vie dans le crash d’un jet privé à l’aéroport Vnoukovo de Moscou, la capitale russe. 

Les trois membres de l’équipage, tous de nationalité française y ont aussi laissé leur vie.  Cette disparition soudaine et tragique du patron de total a suscité une vague de réactions dans le monde politique et économique français.

L’appareil a heurté une déneigeuse pour ensuite s’écraser sur le tarmac de l’aéroport. Mais qu’est-ce qui s’est réellement passé ? Dans ses premiers éléments de réponse, la commission d’enquête russe met en avant l’ivresse du conducteur de la déneigeuse au moment de l’accident. Toutes les causes du crash n’ont pas encore été établies. Cela ne va sans doute pas tarder. Du côté de l’enquête, les choses ont très vite démarré. Les boites noires de l’appareil ayant été déjà retrouvées. Leur contenu sera scruté pour déterminer les causes réelles de cet accident mortel ; puis situer les responsabilités.

L’autre grand groupe français affecté ce début de semaine est le géant du nucléaire, Areva. Lui, regrette aussi son Président. Non par pour cause de décès, mais plutôt pour démission. Luc Oursel a démissionné de ses fonctions ce lundi 20 octobre pour raison de santé. Faisant d’Areva un géant sans tête depuis hier. En attendant bien évidemment la désignation de son successeur.