La Nouvelle Tribune

Côte d’Ivoire : Gbagbo pleure sa mère Marguerite Gado

Espace membre

Marguerite Gado, la maman de l’ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo, n’est plus. Elle a rendu  l’âme mercredi 15 octobre dans sa 94ème année. Selon les médias du pays, «Maman Gbagbo » comme on l’appelle affectueusement, est morte des suites d’un malaise durant un trajet en direction de son village natal à Blouzon.

Elle n’aura pas eu comme elle l’espérait, la chance de revoir son fils retenu à la Haye avant de quitter ce monde. Le calendrier des obsèques n’est pas encore connu, mais il est probable que son fils Laurent Gbagbo soit autorisé par ses geôliers de la Cpi à se rendre au pays pour l’enterrement.  C’était déjà le cas pour Jean-Pierre Bemba qui avait obtenu l’autorisation de prendre part aux obsèques de ses parents  en Belgique.

Ouattara ferait quoi ?

Le retour de Gbagbo même dans un cas spécial comme celui-ci ne serait admissible pour l’actuel homme fort du pays des éléphants d’Afrique. Bien qu’étant retenu dans les mailles de la Cpi, Laurent Gbagbo a encore une grande popularité dans le pays où l’on pense qu’il a été victime d’une injustice en raison de son opposition à l’impérialisme français.

A son retour, les millions de partisans qu’il compte encore pourraient bien s’opposer à ce qu’il reparte à la Haye. Un scénario qui pousserait le pays dans une autre crise à quelques mois des prochaines élections présidentielles. Aussi, faut-il se demander si Alassane Ouattara est actuellement prêts à croiser le regard de son ancien adversaire, échanger des accolades avec lui, lui présenter ses condoléances. Des images de tels instants feront le chou gras de tous les médias. Wait end see.