La Nouvelle Tribune

Présidentielle en Tunisie: 27 candidats engagés dans la conquête du pouvoir

Espace membre

Moncef Marzouki, l’actuel chef de l’Etat tunisien connaît désormais ses challengers pour la prochaine présidentielle qui se tiendra en novembre prochain. Ils sont au total 27, Moncef Marzouki y compris, prétendants à la magistrature suprême en Tunisie, selon l’Isie structure chargée de l’organisation de l’élection.

Les 27 candidatures  dont une femme, retenues représentent moins de 40% des dossiers de candidatures recensés par l’Isie, dont le président, M. Chafik Sarsar a indiqué avoir reçu  70 dossiers.

41 dossiers ont été formellement rejetés pour insuffisances de pièces et deux autres prétendants se sont ravisés et ont retirés leurs dossiers.

Entre autre le Président Moncef Marzouki fera face à de gros calibres comme le président  du parlement tunisien et à des cadors du régime Ben Ali.

Avant la présidentielle, l’Isie coordonnera les travaux des législatives prévues pour le 26 octobre prochain avec 1327 listes dont 1230 au pays et 97 à l’extérieur.

Ces élections constituent une première démocratique en Tunisie, après la révolution de 2011 qui a fait partir l’ancien homme fort du pays, Ben Ali.

Le principal parti islamiste du pays, Ennahda, s’est abstenu de présenter un candidat pour la présidentielle. Mais n’empêche, ils ont leur mot à dire dans le choix du prochain Président. Ils avaient soutenu le choix de Moncef désigné par le parlement pour conduire la transition du pays à l’ère de la Démocratie.