La Nouvelle Tribune

Nigeria: l’armée dit avoir tué Abubakar Shekau, chef de Boko Haram

Espace membre

Abubakar Shekau, le chef de la secte islamiste Boko Haram ne serait plus vivant. Mercredi, au cours d’une conférence de presse, des hauts gradés de l’armée nigériane ont annoncé l’avoir tué récemment lors d’une intervention musclée à Konduga, une localité située dans le nord est du pays. Abubakar Shekau connaît ainsi sa troisième, étant donné que par deux fois déjà, sa mort avait été annoncée. 

A chaque fois aucune confirmation n’avait été donnée et un individu se faisant passer pour lui réapparaissait dans des vidéos. Cette fois-ci, l’armée qui s’est, pour une première, livrée à cet exercice d’annonce de la mort de l’inconstant chef de Boko Haram, y est allée, image et vidéo montrant un homme à barbe touffue, à l’appui. Ceci, après avoir fait courir la rumeur dans le pays par un tweet dans lequel il annonçait avoir mis la main sur un leader terroriste pendant un assaut militaire à Konduga, même ville où Abubakar Shekau aurait été tué. 

Véritable chef d’orchestre dans des carnages, Abubakar Shekau natif de Maiduguri, avait pris la tête de la secte en 2009 après la mort de l’ancien leader Yusuf. Les multiples exactions du groupe sous son commandement firent de lui un terroriste de classe mondiale dont la tête avait été mise à prix pour 7 millions de dollars par les Américains.