La Nouvelle Tribune

Otage français en Algérie : François Hollande ne cède pas au chantage

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter

Malgré le chantage des ravisseurs d'Hervé Gourdel, l’otage français de 55 ans kidnappé ce dimanche, la France ne renoncera pas à son engagement militaire en Irak. C’est ce qu’assure le Président français, François Hollande à qui les ravisseurs avaient donné 24 heures pour ordonner la cessation des frappes françaises sur les positions stratégiques de l’EI en Irak au risque que l’otage soit décapité. 

Le délai a expiré et jusqu’à présent nul ne sait ce qu’il est advenu du sort du guide de haute montagne enlevé. A New York, François Hollande qui prend part à l’Assemblée générale des Nations-Unies s’est montré imperturbable. Malgré la gravité de la situation, il a assuré que son pays ne cèdera pas. Un grand détachement de forces algériennes fouille actuellement la région de Kabylie dans l’est d'Alger à la recherche du guide enlevé.