La Nouvelle Tribune

Centrafrique : la Séléka se vide de ses généraux

Espace membre

Déjà marquée par des dissensions internes qui ont fait apparaître deux bords, l’ex-rébellion centrafricaine, la Séléka vient de connaître des départs volontaires de trois de ses généraux et  d’un capitaine. 

Les généraux al-Khatim, Ahmat Abdallah Faya et Ali Darass et le désormais ancien porte-parole de la Séléka, le capitaine Ahmat Nadjad Ibrahim ont annoncé leur départ de l’ex-groupe de rébellion dont l’arrivée au pouvoir par un coup de force  en mars 2013, a conduit le pays dans un interminable chaos dont l’issue est encore incertaine.

« Nous avons finalement décidé de nous démarquer de la Seleka. La seule issue possible réside dans un dialogue politique amenant à un consensus national qui devra prendre en compte l’ensemble des ethnies et des religions en République centrafricaine » a expliqué sur Rfi, le capitaine Ahmat Nadjad Ibrahim.

Ces bras valides de la Séléka qui ont pris l’option de prendre leur distance d’avec le groupe, pourraient dans les tous prochains jours annoncer la création d’un nouveau regroupement pour œuvrer à l’unification du pays. De quoi faire rougir certains ténors de la Séléka qui souhaitent  la scission du pays en deux pour qu’ils aient leur lopin de territoire à gouverner.