La Nouvelle Tribune

Ebola : l’appel pressant d’Obama au monde

Espace membre

Contre Ebola, l’heure n’est plus au verbiage. Il faut agir. C’est en substance, le message que le Président américain Barack Obama a porté mardi, au monde entier en l’appelant à « agir » instantanément face à cette épidémie pour mettre des vies humaines à l’abri.

Obama a ordonné l’envoi de 3000 militaires américains sur le terrain. Ils seront basés à Monrovia, capitale du Liberia où sera créé un centre de commandement militaire d’où ils pourront être déployés au besoin dans le reste des pays touchés en Afrique de l’ouest. En dehors de la base principale de Monrovia, les Etats-Unis envisage la création d’une base secondaire au Sénégal pour le convoyage rapide des aides dans les pays affectés de la sous-région.

Ebola : l'OMS se félicite de l'envoi de médecins cubains en Afrique de l'Ouest

Les militaires US, seront aussi employés à construire de nouveaux centres de traitement dans les zones les plus touchées. De même a expliqué Obama, par semaine près de 500 travailleurs sanitaires seront formés pour décupler les interventions sur le terrain. Au-delà de l’Oms qui a déclaré Ebola comme un problème de santé mondial, Obama assure que cette épidémie est une menace pour la sécurité mondiale. « C'est une menace potentielle pour la sécurité mondiale si ces pays s'effondrent, si leurs économies implosent, si les gens paniquent » a-t-il averti.

Ebola a déjà fait 2.461 morts sur 4.985 cas, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (Oms). Dans la même journée d’hier, l’Onu a annoncé qu’il faudra mobiliser près d’un milliard de dollars pour arriver à bout du virus Ebola.