La Nouvelle Tribune

Mali : Robinet de crédit Fmi fermé jusqu’en décembre

Espace membre

Quelque soit l’issue de la mission d’évaluation que le Fmi a entamée depuis  ce jeudi à Bamako, le gouvernement du président Ibk n’aura pas de crédit de l’institution financière internationale avant la fin de cette année.Anton Op de Beke, le représentant du Fmi à Bamako, l’a  clairement indiqué dans un entretien qu’il a accordé à Rfi.  «Ce sera plus en décembre » a déclaré le représentant du Fmi.

Depuis trois mois, aucun crédit ne filtre du robinet Fmi pour le Mali à cause de transactions à polémiques effectuées par le gouvernement à savoir  l’achat d’un nouvel avion présidentiel et d’un contrat passé par le ministère de la Défense pour 105 millions d’euros  par un intermédiaire privé. Sur ce dossier,  selon M. Anton Op de Beke, il y a eu un usage abusif d’une provision du code du marché public qui « permet au ministère de la défense de  faire des   achats exigeant le secret militaire ». Ce qui intrigue le Fmi c’est que  « cette provision a été utilisée pour toute sorte d’achats qui incluent cet avion présidentiel, y inclut ses fournitures qui ne sont pas du tout de nature militaire » a expliqué  le représentant qui comment « ça nous paraît une mauvaise utilisation des ressources limitées du pays ».

Les enquêtes se poursuivent à cet effet au Mali, et si tout se déroule bien, selon le représentant,  un rapport  sera soumis au conseil d’administration du Fmi au début du mois de décembre, pour approbation.  En dehors du Fmi a-t-il ajouté, « l’Union européenne, la Banque mondiale, mais aussi la France et plusieurs autres bailleurs et eux ils regardent avec beaucoup d’attention cette mission et les résultats de cette mission ».