La Nouvelle Tribune

Ukraine : violation du cessez-le-feu du vendredi entre gouvernement et séparatistes

Espace membre

Le ouf de soulagement a donc été trop précoce. En Ukraine, après cinq mois de conflit meurtrier, le cessez-le-feu signé vendredi à Minsk, Biélorussie, entre le gouvernement et les milices séparatistes pro-russes est en souffrance. 

La trêve a été violée, par on ne sait laquelle des deux parties, au lendemain de son entrée en vigueur.  Ce dimanche 07 septembre 2014, il y a eu des tirs d’artillerie près de l’aéroport de Donetsk, le bastion des milices séparatistes pro-russes actives donc dans l’est de l’Ukraine. Hier, samedi, forces gouvernementales et milices se sont affrontées à la limite de Marioupol.

Selon le maire de cette ville, ces affrontements ont fait un mort (une femme) et trois blessés. Les deux camps se rejettent la responsabilité de la violation du cessez-le-feu. De quoi nourrir davantage le scepticisme des Occidentaux. Ces derniers accentuent d’ailleurs la pression sur la Russie ; accusée de soutenir directement les rebelles de l’est de l’Ukraine.

Lundi, européenne devrait annoncer de nouvelles sanctions à l’encontre de la Russie. Le pays de Vladimir Poutine est sur ses gardes et menace de réagir en cas de nouvelles sanctions économiques. Notons que selon les Nations Unies, le conflit de l’est-ukrainien a fait déjà 2 600 morts et 500 000 réfugiés.