La Nouvelle Tribune

Maroc : meurtre et attaques racistes, les autorités passives!

Espace membre

Il ne fait pas bon être noir dans certaines régions du Maroc. En effet, après plusieurs récits d'assassinats, prémédités ou non, c'est à des scènes de lynchage que les populations locales ont assisté dans le pays du roi Mohammed VI. Des noirs ont été attaqués à la machette, bilan un mort et plusieurs blessés.

Vendredi 29 Août, plusieurs attaques ont été dénombrées à la sortie de la ville de Tanger plus précisément dans le quartier de Boukhalef selon des témoins. Les personnes ciblées, des noirs, sans papiers pour la plupart qu'on accuse de squatter le quartier et de consommer de l'alcool. Un acte inhumain et totalement disproportionné commis sous la barbe des autorités marocaines. Un sénégalais a trouvé la mort, égorgé, et plusieurs autres blessés graves ont été dénombrés. "Ce sont des groupes organisés avec un chef qui donne des ordres. Ils sortent le plus souvent le vendredi, après la prière du soir, et visent à la tête, ce qui laisse penser qu’ils veulent blesser mortellement. Ils entonnent des chants racistes en arabe tels que "on ne veut plus voir ces singes ici "ou "c’est notre guerre sainte ! " témoigne un militant d'une association d'aide aux migrants au micro de France24.

Maroc : manifestations des noirs après la mort suspecte d'un jeune camerounais (vidéo)

Ce n'est pas la première fois que les immigrés noirs sont attaqués dans le pays. Plusieurs fois déjà, des africains, souvent des sénégalais ont été pris à partie, d'autres tués sans l'indifférence générale, y compris celle de leurs pays d'origine. Une situation intenable qui prouve l'incompétence des pays africains à défendre leurs ressortissants partis à l'étranger.