La Nouvelle Tribune

Financement du djihad : résolution de l’Onu contre les cas irakien et syrien

Espace membre

L’Organisation des Nations Unies (Onu) a fini par prendre une mesure contre la filière djihadiste qui fleurit en Irak et en Syrie. Hier vendredi 15 août 2014, le Conseil de Sécurité a adopté une résolution contraignante allant dans ce sens. 

Ladite résolution vise à empêcher le recrutement et le financement des Djihadistes dans les deux pays concernés. Cette résolution induit entre autres l’embargo sur les armes, des gels d’avoirs, des  interdictions de voyager et l’ajout de six extrémistes à la liste d’individus soumis à des sanctions internationales pour leurs liens avec Al-Qaida.  

Les responsables d’organisations telles que l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et du Front al-Norsa se sont retrouvés sur ladite liste. Selon Samantha Power, ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies, jusque-là, 12 000 combattants étrangers ont participé aux combats en Irak et en Syrie. Il faudra donc trouver des méthodes pour faire face à « ce nouveau front de la menace terroriste».

C’est d’ailleurs pourquoi, en plus de sa résolution, le Conseil de sécurité demande à tous les Etats membres des Nations Unies de « prendre des mesures nationales pour endiguer» cette nouvelle filière djihadistes.