La Nouvelle Tribune

Gaza : l’Onu décide d’enquêter sur d’éventuels crimes de guerre, Israël dénonce

Espace membre

L’Organisation des Nations Unies (Onu) a décidé d’enquêter sur les éventuels crimes de guerre commis dans le cadre de l’opération « Bordure protectrice » menée par Israël sur la bande de Gaza. Lancée le 08 juillet 2014, cette offensive militaire israélienne visait à détruire tous les tunnels depuis lesquels les combattants du Hamas envoient des lance-roquettes sur le territoire hébreux. 

Le bilan de l’opération est lourd. Selon les chiffres avancés par les autorités de Gaza, « Bordure Protectrice » a fait 1900 morts, majoritairement des civils, côté palestinien. Du côté israélien, on parle de 64 morts dont 3 civils. Mais au fort de l’offensive, des bombardements d’écoles et d’hôpitaux par les militaires israéliens avaient indigné la communauté internationale. L’Onu a mis sur pied une commission d’enquête internationale, qui essaiera de découvrir si, éventuellement, il y a eu des cas de violation du droit international à Gaza. Selon un communiqué de l’Onu, la commission va aussi s’intéresser aux opérations militaires menées depuis le 13 juin, avant même le début de « Bordure protectrice ».  Dirigée par le Canadien William Schabas, professeur de droit international à Londres, la commission d’enquête a jusqu’en mars 2015 pour rendre ses résultats au Conseil des Droits de l’Homme de l’Onu.

Mais déjà, Israël se met dans la logique de boycotter une initiative qu’elle qualifie de « tribunal fantoche ». « Les conclusions anti-israéliennes du rapport de cette commission sont écrites à l’avance. Il ne manque plus que les signatures. Pour cette commission, l’important, ce ne sont pas les Droits de l’Homme, mais le droit des organisations terroristes telles que le Hamas », a déploré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Tandis que le camp d’en face, le Hamas, approuve la démarche des Nations Unies.