La Nouvelle Tribune

Extension du web en afrique

Espace membre

Les arnaques y trouvent leur compte
Au fil des ans, la toile (web) s’est étendue comme tissée par une araignée de taille planétaire. Elle s’impose comme l’un des grands moyens de communication et d’information de ce siècle. L’Afrique n’est pas en marge ; bien au contraire. Le nombre de ses adeptes s’agrandit. Les arnaques aussi… au nez et à la barbe des dirigeants.

Si le réseau s’est réellement étendu en Afrique ces cinq dernières années, avec la croissance du nombre de sites internet, que ce soit dans le domaine de la presse ou encore des services de prestation des gouvernements, des sociétés et ong (pour ne citer que ceux-là), le web a aussi permis aux familles installées à l’étranger de garder contact avec le reste de la famille. De fil en aiguille les grands services proposés par les sites web occidentaux se sont étendus en afrique. 

Ceci sans compter sur une partie de la population africaine, à la recherche de gains faciles. Il vous suffit de saisir dans le moteur de recherche le plus connu, « arnaque du net en afrique » pour avoir une pléiade de sites et de forums traitant du sujet. 

Ces arnaques sont de toutes sortes : de la simple demande en aide à l’annonce d’un gros lot de loterie dite de « bill gate » en passant par des propositions de vente de voitures, animaux (chiens dans la plupart des cas) ou encore le plus surprenant, la drague sur internet. Oui la drague sur internet. Comment soutirer de l’argent en draguant sur internet, me demanderiez-vous ? Facile. Croyez-en mon expérience : Avril 2006, je séjournais dans un pays africain quand, pendant mes heures libres je décidai de m’arrêter dans un cyber, histoire de discuter avec quelques amis en France et aux états-unis. Dans le cyber je fus surpris par le nombre impressionnant d’adolescents discutant entre eux et aussi sur msn. De nature curieuse je m’enquis de la ferveur observée, et voilà exactement la réponse qui me fut donnée : « Cette jeune femme drague quelqu’un en ligne. » « Et… retorquais-je » « elle essaie de lui soutirer de l’argent » Quelques minutes plus tard elle brandissait devant ces amis surexcités un numero de transfert d’argent. 300 euros, avait-elle pu soutirer au malheureux européen en quête d’amour bronzé et en mal de sexe. (je vous épargne les détails des demandes sordides du correspondant européen).
 
Ainsi vont bon train les arnaques en afrique. Avec des groupuscules organisés et des taupes en europe qui n’hésitent pas à se procurer des numéros de téléphone de pays européens pour justifier, lorsque la situation l’oblige, l’existence d’une soi-disant société installée en europe.

Des promesses de livraison de voitures moins chères, ou encore des ventes de chien de race (supposés à bas prix), voilà le nouveau visage du net africain. Il ne s’agit nullement de diaboliser les africains, quand on sait qu’i l y a sous d’autres cieux des pédophiles ou des violeurs qui circulent sur la toile. Mais de soulever un vrai problème qui mine la jeunesse africaine et qui occupe inutilement son temps. Le net peut offrir bien plus à une jeunesse motivée et assoiffée de connaissances : des cours et exercices corrigés en ligne, de l’information, ou encore de la musique à écouter (légalement) pour les passionnés ; bref de la culture et des opportunités qui ne demandent qu’à être saisies. 

Ceci est un signal d’alarme à l’attention des autorités compétentes. Car cela n’atteint pas que la jeunesse, mais la crédibilité de la nation indexée. Bénin, Nigéria, Ghana, Côte d’ivoire, Cameroun, sénégal* sont entre autres les pays les plus souvent cités (et même lors des émissions télévisées).
 
Le moment n’est il pas venu que des surveillances soient opérées dans la plupart des cybers cafés africains ? Le net ne devrait-il pas être soumis à des restrictions communes aux nations unies afin de bannir arnaque, pédophilie, racisme, viol et que sais-je encore ? 

En attendant que la jeunesse africaine sache que : « bien mal acquis ne profite jamais » et que l’internet regorge de métiers et d’opportunités.
{mosgoogle}

Quelques sites internet traitant du sujet :
http://www.presence-pc.com/actualite/arnaques-internet-12608/
http://www.infos-du-net.com/forum/263570-29-arnaque-benin-arnaque-voiture-arnaque-telephone-benin-asie-chine
http://www.fraudwatchers.org/forums/showthread.php?p=64803
http://www.afrik.com/article8361.html (le sénégal en lutte contre la cyber-criminalité)

Michael C