La Nouvelle Tribune

Procès de Karim Wade au Sénégal : deux ans de prison ferme pour un partisan du fils de Wade

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Le procès de Karim Wade accusé d’enrichissement illicite, fait déjà des victimes collatérales. La Cour a annoncé les couleurs ce lundi en condamnant un partisan du fils de l’ancien président sénégalais à deux ans de prison ferme pour avoir troublé l’audience.

A l’ouverture du procès, Moïse Rampino, 26 ans, a protesté et injurié les magistrats qu’il a traités de "corrompus". Ce que le parquet n’a pas digéré et lui a infligé une peine correctionnelle de deux ans de prison ferme. Ceci en dépit des appels de la défense à avoir recours à une expertise médicale pour vérifier  s'il était "sain d'esprit".

A la barre ce lundi, le partisan  Rampino n’avait cessé de dire que les magistrats étaient "corrompus" et  que le président Macky Sall est un "voleur". Son cas sera à nouveau traité prochainement dans un procès pour outrage à magistrat. Pendant ce temps, à l'extérieur du Palais de justice bien gardé par des  policiers et gendarmes, une foule d'une cinquantaine de personnes qui tentaient d'accéder à la salle où se tient l’audience de Karim Wade en criant « Libérez Karim, libérez Karim! », a été dispersée au moyen de gaz lacrymogènes par les forces de l'ordre.