La Nouvelle Tribune

Ramadan meurtrier en Guinée : un show fini avec des morts à Conakry

Espace membre

Les « Instinct Killers » ont terminé mardi soir, leur concert sur une plage de Conakry avec des morts au cours d’une bousculade durant le spectacle. Au moins 24 personnes sont mortes dans cet évènement tragique qui a plongé tout le pays dans un deuil national qui durera une semaine selon les autorités guinéennes. 

Les « Instinct Killers » sont un groupe de rap très populaire dans le pays. Mais ce groupe n’était pas seul à prester mardi soir sur la plage de Rogbané à Ratoma, un faubourg de Conakry où une immense foule s’est amassée pour suivre le concert organisé pour marquer la fin du ramadan. Une source policière proche du drame a indiqué que « 24 corps ont été déposée à la morgue de l'hôpital Donka et des dizaines de blessés admis en urgence dans plusieurs centres de santé de Conakry suite à cette bousculade meurtrière ».

Selon des secouristes et des agents de sécurité à la morgue du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Donka 13 corps de filles ont été retrouvées parmi les 24. Le gouvernement a par voie de communiqué exprimé sa ‘’consternation ‘’ avec ‘’une vive émotion’’ en déplorant des morts d’hommes tragiquement survenus suite à des mouvements de foule durant l’événement culturel organisé. Les sanctions n’ont pas tardé à tomber. Le Directeur général de l'Agence guinéenne de spectacles est relevé de ses fonctions et le procureur de la République de Dixinn a été instruit d’une enquête «pour situer les responsabilités » et sanctionner davantage.