La Nouvelle Tribune

Cameroun : Boko Haram enlève la femme d'Amadou Ali, vice-premier ministre suite à une attaque

Espace membre

Le groupe terroriste nigérian veut-il faire payer le Cameroun pour son soutien au gouvernement nigérian? C'est ce qu'on peut penser suite à la tournure des événements dans le nord du Cameroun.

Historiquement cantonné au Nigéria, le groupe terroriste s'en est pris à la ville de Kolofata, fief du vice-premier ministre camerounais. Une attaque qui a fait au moins trois morts, et une personne enlevée : la femme du vice-premier ministre camerounais, Amadou Ali. « La situation est très critique et je vous parle alors que des éléments de Boko Haram sont toujours à Kolofata et affrontent nos soldats (...) L'épouse du vice-premier ministre Amadou Ali a été emmenée de chez elle par les hommes de Boko Haram mais les gardes du corps ont réussi à conduire son mari hors de la ville pour gagner Mora » a déclaré le colonel Félix Nji Formekong, un des responsables militaires de la région.

C'est une première dans les méfaits de l'organisation qualifiée de terroriste. La femme du vice-premier ministre a été emmenée visiblement hors de la ville. Le porte-parole du gouvernement a confirmé la mauvaise nouvelle : « Ils ont malheureusement emmené sa femme. Ils ont aussi attaqué la résidence du chef spirituel Seini Boukar et l'ont enlevé. Trois personnes au moins ont été tuées »

Le groupe terroriste gagne en influence dans la région. Une situation qui devrait inquiéter tous les pays de la sous-région.