La Nouvelle Tribune

Développement humain : l'Afrique subsaharienne, la région la plus inégalitaire au monde Selon le PNUD

Espace membre

Avec un fort taux de la population vivant en situation de pauvreté multidimensionnelle  caractérisée par un faible niveau d'éducation, un niveau sanitaire et de vie dégradant, l’Afrique subsaharienne malgré «des niveaux de croissance économique et de bien-être plus élevés »,est selon le rapport 2014 sur le développement humain du Pnud, «la région la plus inégalitaire au monde ».

Selon les données statistiques du rapport, près de 585 millions de personnes, soit l'équivalent de 72% de la population du continent, sont dans cette situation déplorable de niveau de développement humain bas.

Face à cette situation alarmante, il y a lieu d’appuyer sur les accélérateurs.  A en croire Abdoulaye Mar Dieye, directeur du Bureau PNUD pour l'Afrique, il faut désormais «protéger les plus vulnérables pour assurer un progrès humain durable et inclusif.»

Quelques pays sur le continent, dont le Rwanda et l'Éthiopie qui ont connu la croissance la plus rapide, suivis par l'Angola, le Burundi, le Mozambique,  la Tanzanie et  la Zambie sont des modèles que les pays à la traine comme le Bénin doivent suivre.

Le rapport lui-même, suggère qu’une  amélioration des régimes de protection sociale tels que l'assurance-chômage et les retraites, la couverture de santé universelle et les transferts de fonds, peuvent contribuer à faire reculer l’extrême pauvreté en aidant  les individus et les communautés pendant  les périodes difficiles.

Les plans d’investissement dans l’avenir, dans le financement de micro-projets pourraient aussi aider près de 77% de la population du continent, majoritairement des jeunes en situation d'emploi précaire, à sortir de leur situation de précarité et contribuer à la production de la richesse.