La Nouvelle Tribune

Libye: Plus de 47 morts dans les combats autour de l'aéroport de Tripoli

Espace membre

La pluie d’obus de mortier qui s’abat sur l’aéroport de Tripoli disputé par des milices rivales, a fait plus 47 morts et 120 blessés selon un nouveau bilan présenté ce lundi par un  responsable de centre hospitalier local. Cinq civils, habitants du quartier de Qasr Ben Ghachir, près de l’aéroport ont, selon un responsable local, péri dans les violents affrontements de ce dimanche.  Ils ont été tués  par des roquettes qui sont tombées sur leurs maisons.

L’attaque a été menée par un groupe de milices islamistes et de milices de la ville de Misrata située à 200 km à l'est de Tripoli qui, depuis une semaine, cherchent à arracher le contrôle de l’aéroport aux mains des brigades de Zenten depuis 2011. Dimanche, les combats particulièrement violents de l'opération baptisée "L'aube de la Libye" ont eu lieu sur d'autres sites occupés par les Zentanis. Selon un responsable sécuritaire  l'aéroport a été attaqué aux obus de mortier, aux roquettes et aux canons de char.

L’ampleur que prennent ces combats inquiète l’Union Européenne qui dans un communiqué  a rappelé aux parties rivales que « les attaques contre les aéroports civils constituent une violation du droit international ». Il sera difficile de faire entendre raison à ces groupes qui depuis la chute du guide libyen Mouammar Kadhafi en 2011, sont engagés dans un conflit d’hégémonie pour avoir la main mise sur les principales ressources du pays. Triste, lorsqu’on sait que sous le guide libyen les Libyens pouvaient dormir et se lever tranquillement sans craindre de s’éteindre sous des tirs d’obus ou de roquettes.

Les puissances occidentales qui ont contribué à l’instauration de cet interminable chaos pourraient encore revenir puisque dépassées par les évènements, les autorités libyennes ont indiqué la semaine dernière qu'elles envisageaient implorer leur retour pour rétablir la sécurité dans le pays.