La Nouvelle Tribune

Christine Lagarde : moins forte en 2014, la croissance mondiale devrait s’accélérer en 2015

Espace membre

Cette année 2014, la reprise de l’activité mondiale pourrait être moins forte que prévue. Mais elle devrait s’accélérer en 2015. C’est ce qu’a affirmé en substance la directrice générale du Fonds Monétaire International (Fmi) lors des Rencontres économique d’Aix-en-Provence, en France. 

Dans environ deux semaines, le Fmi va présenter les prévisions de croissance mondiale pour 2014. Selon Christine Lagarde, ces prévisions seront « très légèrement » différentes de celles annoncées en avril dernier. Elle a indiqué que l’activité mondiale prenait de l’élan, mais l’impulsion pourrait être moins forte que prévue. Dans le même temps, la croissance potentielle est plus faible et l’investissement est resté atone.

« Malgré les ripostes à la crise, la reprise est modérée, laborieuse, fragile », a-t-elle précisé. Ajoutant que malgré « la bonne volonté » des banques centrale, les mesures de soutien à la demande trouveront leurs limites. Toutefois, a-t-elle nuancé « l’activité économique, morose les premiers mois de l’année (2014), devrait, de notre point de vue, se renforcer dans la deuxième partie de l’année et s’accélérer en 2015.»

Recommandant tout de même aux pays d’ «agir pour soutenir l’offre » et d’investir dans les infrastructures, la santé et l’éducation tant que leurs finances le permettront. Pour étayer ses propos, la patronne du Fmi n’a pas manqué de faire le tour d’horizon de la situation de reprise dans les grandes zones économiques notamment, les Etats-Unis, l’Union européenne et les pays émergents dont la chine.