La Nouvelle Tribune

Drame de l'immigration en Libye : l’armée française dans la tourmente

Espace membre

L’armée française s’est-elle rendue coupable de non assistance à personnes en danger lors du drame de l’immigration qui a provoqué la mort de 63 migrants africains fuyant la guerre en Libye ? 

La justice française a décidé de faire la lumière sur ce drame. Elle a ordonné l'ouverture d'une enquête sur cette tragique dérive qui a eu lieu en mars 2011. Adultes et enfants, ils avaient, au moment où la guerre sévissait en Lybie, embarqué dans un bateau pour se rendre en Europe où ils espéraient trouver refuge. Mais le malheur les avait rattrapés au milieu de la Méditerranée.

Leur embarcation est tombée en panne et a dérivé pendant deux semaines avant de s'échouer sur les côtes libyennes. Bilan 63 des 72 passagers à bord ont perdu la vie. Drame qui pourrait être évité ou amoindri si l’armée française appelée au secours avait répondu favorablement, selon les rescapés dont deux qui ont porté plainte pour non assistance à personnes en danger contre l’armée française en France.

La procédure avait échoué en première instance. La juge d'instruction en charge du dossier avait rendu une ordonnance de non-lieu. Mais la cour d’Appel de Paris saisie par les survivants, a ramené le dossier sur le tapis en ordonnant l'ouverture d'une enquête.