La Nouvelle Tribune

Révision de la constitution au Burkina : Compaoré en passe d’autoriser le référendum

Espace membre

Au Burkina-Faso, on se dirige indubitablement vers la révision de la constitution pour que le président Blaise Compaoré en fin de mandat (le dernier) puisse à nouveau se présenter à la présidentielle prévue pour Novembre 2015. 

Samedi, les partisans du président burkinabé ont rempli le plus grand stade de Ouagadougou, d'une capacité de 35.000 places, pour manifester leur adhésion au référendum qui aboutirait à la révision de la constitution du pays, notamment, la modification de l’article 37 de la Constitution, qui limite à deux, le nombre de mandats présidentiels. Cette géante manifestation va sans doute aider le président Compaoré à s’engager dans l’organisation du référendum rejeté par les organisations de la société civile réunies en un Front-anti référendum.

Pour rappel, le chef de l’Etat burkinabé avait affirmé en décembre dernier que le référendum sur la révision de la constitution aurait lieu sur initiative du peuple du Faso. A la manifestation de samedi, les milliers de partisans du président Compaoré ont arboré des tee-shirts gravés « OUI » au référendum. Mieux certains arboraient des banderoles au message évocateur : «Nous revendiquons notre droit au référendum », « Tous avec Blaise Compaoré pour la paix et le progrès au delà de 2015 ».

De quoi amener Blaise Compaoré à justifier la révision de la constitution par un désir émanant du  peuple. Une situation qui risque de plonger le pays dans un chaos. L’opposition avait menacé, il y  a quelques jours d’user de tous les moyens pour empêcher la tenue de cette consultation dont le but est de maintenir Compaoré au pouvoir depuis 25 ans.