La Nouvelle Tribune

Loi anti-homosexualité : Washington s’acharne contre Kampala

Espace membre

Les Etats-Unis veulent étouffer le gouvernement de Kampala à cause de son hostilité à l’homosexualité. Vendredi, les Etats-Unis ont annoncé  par le biais d’un communiqué, des sanctions contre l’Ouganda  qui s’obstine à réprimer les personnes responsables de pratiques homosexuelles.

Washington s’est montré radical dans sa défense des droits des Lgbt (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels). Les Etats-Unis veulent imposer leur vision des droits de l’homme à Kampala. La maison blanche suspend non seulement le financement de programmes destinés à l'Ouganda et s’acharne sur des autorités ougandaises considérées comme anti-homosexuels. Selon la porte-parole du conseil de sécurité nationale, Caitlin Hayden,  ces autorités ougandaises visées seront interdites d’entrée sur le territoire américain.

Homosexualité en Ouganda : les propos chocs du président Museveni après la promulgation de la nouvelle loi

Washington contre l’Ouganda

Tout porte à croire que les Etats-Unis sont contre le peuple ougandais. La législation ougandaise contre l’homosexualité pour laquelle Washington a décidé de sanctionner tout le pays en procédant à la suspension de financement de programmes en faveur de la police, de projet d'exercice militaire aérien et de projet du ministère de la santé, a recueilli une large adhésion de la société civile ougandaise.

Les organisations de la société civile du pays avaient exprimé leur accord à l’adoption de cette législation contre l’homosexualité que le président Yoweri Museveni a promulgué en février dernier. Pour des observateurs africains, Washington devrait aussi apprendre à respecter les pays africains dans leurs options, Ils ne sont pas obligés d’aller dans la voie que les Etats-Unis tracent dans leur illusion de superpuissance et gendarme du monde.