La Nouvelle Tribune

Tuerie au nord Mali : les députés rejettent la motion de censure contre le premier ministre

Espace membre

Moussa Mara, le premier ministre malien peut rester tranquille. Il n’a pas de compte à rendre au peuple malien sur sa visite qui a provoqué la mort de plusieurs cadres dans le nord du Mali. A l’Assemblée nationale malienne, les députés ont opposé un non catégorique à la motion de censure déposée contre lui.

La motion de censure n’a pu recueillir les 98 députés soit les 2/3 nécessaires pour son adoption. Seuls 24 députés dont 02 de la majorité présidentielle ont voté pour la censure contre le premier ministre malien.

Dans le rang des députés de l’opposition, on en voulait au premier ministre accusé d’avoir aggravé la situation dans le nord. « On avait Kidal, aujourd’hui on a perdu presque toute la localité du nord à cause de monsieur le Premier ministre. », disent les députés de l’opposition  dont Gassama Mamadou Diaby qui a lancé « Je pense que les Maliens attendaient Moussa Mara dire aujourd’hui qu’il allait démissionner ! ».

Moussa Mara contre-attaque

La tension qui a prévalu au parlement malien était électrique. Le premier ministre n’est pas resté du reste. Il avait aussi contre-attaqué les députés de l’opposition. «Je ne démissionnerai pas ! » a-t-il rétorqué. Pour lui les députés  de l’opposition ont peur de la vision du président Ibk engagé à «faire un Mali de travail et de mérite ».