La Nouvelle Tribune

Irak : 1 700 soldats massacrés par les djihadistes de l’EIIL, les Usa condamnent

Espace membre

Les Djihadistes de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui ont pris le contrôle de plusieurs localités du nord de l’Irak, y compris Mossoul la deuxième ville du pays ont déclaré avoir massacré 1 700 soldats de l’armée irakienne. 

L’information provient de tweets postés vendredi dernier et qu’on attribue aux insurgés de l’EIIL. Les 1700 soldats sont tous des chiites et membres de l’armée de l’air de l’Irak. Le massacre a été perpétré à Tikrit, une ville sous contrôle des djihadistes sunnites de l’EIIL. Selon Jen Psaki, porte-parole du Département d’Etat des Etats-Unis, C’est un acte « horrible » qui « traduit la soif de sang de ces terroristes ».

Il a cependant précisé dans un communiqué que son pays n’était pas en mesure de confirmer la revendication de cette horreur par l’EIIL. Néanmoins, pour Washington, l’un des premiers objectifs de l’EIIL est « d’instaurer la frayeur » dans les cœurs de tous les Irakiens et de « semer la division » entre les différentes confessions religieuses de sa population.