La Nouvelle Tribune

Télécommunications

Espace membre

{mosimage}Des associations africaines de défense se concertent à Cotonou: Sur initiative de la Ligue pour la défense du consommateur au Bénin (Ldcb) appuyée par Open society initiative for west africa (Osiwa), des responsables d’associations africaines de défense des intérêts des consommateurs se concertent à Cotonou sur les services de télécommunications et les droits des consommateurs en Afrique.

En quête d’améliorations du coût et de la qualité des services de télécommunications pour les consommateurs d’Afrique et particulièrement ceux de la sous région ouest africaine, plusieurs associations africaines de consommateurs se concertent à Cotonou depuis hier mercredi. Elles répondent à l’invitation de leur homologue du Bénin, la Ligue pour la défense du consommateur du Bénin (Ldcb). Cette organisation béninoise de défense des intérêts des consommateurs a donc initié la conférence régionale des associations de consommateurs sur les services de télécommunications et les droits des consommateurs en Afrique. Ce forum, le premier du genre en Afrique, regroupe en plus des responsables d’associations de consommateurs  venus des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), du Maroc, de l’Angleterre, de l’Amérique et autres pays d’Afrique, des représentants des organes publics de régulation des télécommunications. Entre autres tâches, les participants auront à : examiner les différentes stratégies de communications pour l’adoption d’une réglementation propice aux consommateurs dans le secteur des télécommunications ; s’approprier le contenu des différents instruments communautaires de la sous-région ouest africaine et d’en déceler les insuffisances ; fédérer leurs énergies à travers la mise en place d’un réseau Afrique des associations de consommateurs des Tic ; formuler des recommandations appropriées et concrètes visant l’amélioration du secteur des télécommunications sur le contient africain. Romain Abilé Houéhou, président de la Ldcb, initiateur de la conférence, vante dans son discours de bienvenue les potentialités de l’Afrique de l’ouest dans la consommation des produits de télécommunications. Il annonce donc qu’avec « un peu plus d’une cinquantaine d’opérateurs de téléphonie fixe et mobile, près de 100.000.000 d’abonnés pour une population estimée à 270.000.000 d’habitants, l’Afrique de l’ouest présente actuellement l’un des taux de croissance les plus élevés du monde malgré les problèmes d’électricité, de réglementation inappropriée, de conflits politiques et d’un pouvoir d’achat des plus faibles au monde ».

Ludovic D. Guédénon